La newsletter

nombre de vues 861

Do et Don’t

DO

Proposer des contenus exclusifs
Concevoir des contenus inédits uniquement diffusés via la newsletter, c’est donner de la valeur à cette dernière. La newsletter est une porte d’entrée privilégiée dans l’univers de votre destinataire, proposez-lui une information qu’il n’aura pas ailleurs. S’il perçoit l’intérêt de votre message, il vous identifiera plus facilement dans sa boîte mail et mieux, prêtera de l’attentions aux newsletters suivantes.

Répondre aux attentes de vos publics
La newsletter vous permet de communiquer de manière directe avec vos clients. Ainsi, si vous avez perçu, via un autre canal (service client ou réseaux sociaux par exemple), une attente forte de vos publics, saisissez-vous de la newsletter pour leur répondre. Exemple : une marque d’abonnement à des produits cosmétiques a reçu plusieurs demandes concernant l’utilisation d’un produit en particulier. Elle a préparé une newsletter complète avec des conseils et astuces pour bien utiliser le produit.

Créer un effet de surprise
La newsletter permet de faire preuve de créativité. Aiguisez l’attention du destinataire avec un objet décalé, proposez un visuel qui tranche avec les codes vu et revus des newsletters traditionnelles.

Pensez mobile
C’est une tendance qui prend de l’ampleur : les newsletters consultent régulièrement leurs mails via leur smartphone. Il faut penser la newsletter comme un support mobile, consommable facilement et sans contrainte.

DON’T

En faire trop
L’obsession marketing de la newsletter, c’est le taux d’ouverture. Le but : être lu. Pour atteindre ce but, pas de recette magique : il faut être percutant dans l’accroche et pertinent sur la forme. Attention à ne pas céder à la facilité, en utilisant des objets trop racoleurs (« Cet email va changer votre vie ! »), intrusifs (« Roger, vous nous manquez, revenez ! »), ou anxiogène (« Alerte ! Vous passez à côté de notre offre »).

Décevoir
Soyez honnête et réaliste. Ne faites-pas une promesse alléchante dans l’objet que vous ne tiendrez pas dans la newsletter.

Soigner le contenu mais négliger la forme
Si vous investissez dans un contenu dédié à la newsletter, alors soignez la forme pour ne pas perdre les bénéfices de votre travail. Exemple : une marque de cosmétiques a préparé des recettes spéciales pour l’été, qu’elle a envoyé par mail à ses clientes. Mais la mise en page n’était pas optimisée pour une lecture écran, le texte était illisible… le contenu, de qualité, a été gâché par la forme.

Autres coachings