nombre de vues

1911

« Facebook nous permet de mieux connaître nos clients »

Interview de Jean-Gabriel Pouré, Directeur Supply Chain chez Pébéo.

Jean-Gabriel Pouré, vous êtes Directeur Supply Chain chez Pébéo. Quel est le positionnement de cette marque dans le secteur de la peinture ?

Pébéo est une entreprise familiale presque centenaire (en 2019 !) leader dans son domaine, et avec une forte présence à l’international. Nous fabriquons des peintures et des accessoires pour les Beaux-Arts, les loisirs créatifs, l’éveil artistique. Notre atout, c’est la diversité de nos produits. Des plus standards aux plus techniques, nous pouvons répondre aux attentes de publics variés : amateurs, étudiants d’écoles d’Arts, artistes.

Qu’est-ce que le « Mixed Media », concept qui tient une place importante dans votre communication de marque ?

C’est une approche qui consiste à décloisonner les usages des différents produits que nous créons. Nous mettons nos produits sur l’un des trois segments de nos marchés mais  il s’avère que nombreux sont ceux qui peuvent être utilisés par tous les clients. Nous incitons donc la clientèle Loisirs Créatifs à découvrir de nouvelles textures, de nouveaux effets avec des produits Beaux-Arts et inversement.  Nous voulons que tous nos clients s’inspirent les uns les autres, grâce à nos gammes de produits.

peinture rouge violet

Crédit : http://www.valerie.telesca.fr/

Pebeo.com, le site de Pebeo, est centré sur des contenus : conseils, inspirations, tutos. C’est un parti-pris fort de ne pas mettre les produits au premier plan. Pourquoi ce choix ?

En fait, on a besoin d’expliquer comment fonctionnent nos produits, d’accompagner chaque client en lui donnant des idées de création, et des informations d’utilisation. Sur le terrain, ce conseil peut être assuré par les distributeurs. Quant au web, il nous donne l’occasion de prendre la main en nous adressant directement à nos clients finaux pour leur offrir un accompagnement supplémentaire.

Cette orientation « contenus » a un autre avantage : elle nous permet d’animer régulièrement notre site web sans être dépendant des nouveautés produits. On peut proposer sans cesse de nouvelles créations sans attendre les annonce du marketing.

pébéo-couleurs

Aujourd’hui plus de 73 000 personnes sont fans de Pebeo sur Facebook. Quel bénéfice en tirez-vous ?

C’est une belle communauté qui s’est constituée au fil du temps. Grâce à Facebook, nous gagnons en connaissance de nos clients. Nous avons pu affiner les profils d’utilisateurs de nos produits, et avoir des informations très précises sur leurs attentes. Pour une marque comme la notre dont les produits sont vendus par des distributeurs, c’est un contact direct très précieux.

Aujourd’hui nous avons une page Facebook principale, et nos filiales à l’étranger ont ouvert leur propre page Pebeo. Cette communication locale est intéressante, car elle intègre les différences culturelles entre les pays : « les goûts et les couleurs » propres à chaque territoire. Le problème, c’est qu’il est très compliqué d’assurer le suivi de ces multiples prises de parole, il faut accepter de perdre un peu de contrôle.

Quelles sont les prochaines étapes de votre stratégie digitale ?

Nous étendons actuellement la démarche mise en place sur Facebook il y a quelques années à d’autres réseaux sociaux : Instagram, Twitter…

Nous voulons poursuivre cette relation de proximité engagée avec nos clients. Nous envisagerons peut-être de franchir le cap du e-commerce : ce n’est pas évident, il faut trouver le moyen de transcrire sur le web des couleurs, des textures, des rendus de matière très précis.

À l’international, le défi sera sans doute de parvenir à apporter de la cohérence entre les supports digitaux de tous les pays, tout en leur laissant la liberté de s’adapter à leurs publics.